Notre sélection

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Ailleurs

Sitaudis.fr : Revue off

Le reste c’est la suite de Sarah Kéryna (2) par François Huglo 27/03/2021

Frédéric Dumond, erre, cosmographies par Johan Grzelczyk 27/03/2021

Sylvie Durbec, Carrés par Tristan Hordé 25/03/2021

du9.org : L’autre bandes dessinée

Sans titre 20/04/2021

Squeak the Mouse 19/04/2021

vers augt 15/04/2021

Albums photo

« Où va Berlin ? » / Partie 1

« Où va Berlin ? » / Partie 1

83 photographies en noir et blanc
d’Alex Jordan

Une rencontre-signature avec le photographe
Alex Jordan autour de son livre de photographies Berlin (éd. Créaphis, mai 2013)

Le samedi 1er juin 2013

Le Livre des Nuages

Le Livre des Nuages

Une rencontre-dédicace avec
Fabienne Loodts
autour de son roman graphique
Le Livre des Nuages

Le samedi 18 mai 2013 à 14 h

Où sont passées les filles ?

Où sont passées les filles ?

Une lecture jeunesse (à partir de 6 ans) :
Où sont passées les filles ?

(éd. Thierry Magnier, 2013)
de et par
Gabriele Sparwasser

le samedi 25 mai 2013

Brassens libertaire

Brassens libertaire

une lecture-présentation musicale

En présence de Gilles Martin, fondateur de la librairie-maison d’édition Aden, et d’Alain Jadot, artiste-traducteur et homme de spectacle berlinois, ainsi que de Ralf Tauchmann, interprète de Brassens en allemand, et du street-artist SP38 qui a réalisé une sérigraphie durant l’événement.

Le samedi 10 mars 2012

« Retour à l’envoyeur »

« Retour à l’envoyeur »

Première anthologie en français
des poèmes d’Ernst Jandl
(1925-2000)

traduits de l’allemand (Autriche) par Alain Jadot et Christian Prigent, & lus in situ par eux-mêmes

Crédits photos :
Ernst Jandl
© Helga Paris, 1982
lecture © debaltrock , 2012

Alain Freudiger

Alain Freudiger

Les Places respectives (éditions Castagniééé, 2011) d'Alain Freudiger, sur un mode grave et très subtil, parle de cette société de la gâterie, pour reprendre le paradigme de Sloterdijk, où le confort et l’abondance mettent en scène les individus/bulles autonomes et mutuellement impénétrables. Le samedi 18 février 2012 à 19 h à la librairie.

After VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006

After VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006

SP-38, artiste urbain français, poétise depuis 10 ans les murs de notre vieux quartier de Berlin-Mitte avec des slogans-titres évocateurs tels que : KEIN PLAKAT, MA CHÉRIE EST BELLE, ICH HABE ANGST, BE POLITIC AGAINST YOURSELF, ou le fameux VIVE LA BOURGEOISIE!.

Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006

Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006

Brassens. Le regard de Gibraltar est plus qu’une nouvelle biographie de l’illustre chanteur, ne serait-ce qu’en raison de l’évocation de la jeunesse de Georges Brassens par son compagnon de STO et ami de toujours, Gibraltar. Ensemble ils séjournèrent de 1943 à 1945 à Basdorf, ville située à 7 km de Berlin où l’artiste composa sur sa guitare de déporté ses toutes premières chansons...

Journaliste, traducteur, écrivain, spécialiste du folksong et du blues américain pour le magazine Rock & Folk, Jacques Vassal a été un des collaborateurs de l'émission Campus de Michel Lancelot sur Europe 1 en 1971 et le biographe de Brel, Brassens, Ferré.

Jean-Charles Massera

Jean-Charles Massera

« Convaincus que l'Europe, désormais réunie, inspirée par l'héritage culturel, religieux et super-agressif de l'Europe colonialiste ne peut plus trop se la raconter, convaincus qu'elle peut demeurer un continent ouvert à un système qui est en train de partir en sucette, les petits bourgeois blancs qui peuvent plus trop se la raconter avec leur système qui est en train de partir en sucette ont décidé de partager un avenir à la con. » Pastiche de Constitution européenne extrait de « We are l'Europe », Jean-Charles Massera, Verticales, 2009, page 18.

Page 2/2
2

EN VITRINE

"Azerty. L'alphabet du monde" par Massin

"Azerty. L'alphabet du monde" par Massin

Comment les majuscules, dont se servaient uniquement les Romains, sont-elles devenues, en mille ans, des minuscules ? Pourquoi la lettre Z a-t-elle été reléguée à la fin de l'alphabet ? Pour quelle raison a-t-on inventé l'italique, et pourquoi a-t-il pris ce nom, et de même le romain ? Quelles images les lettres suggèrent-elles à Victor Hugo ? Comment traduit-on, dans les principales langues européennes, le cri du coq, le miaulement du chat ou le bruit de la locomotive ? À quoi sert la ponctuation et depuis quand existe-t-elle ? Dans quel pays du monde appelle-t-on le Q la « vilaine lettre » ? D'où vient le nom des notes de musique ? Quels sont les ancêtres de nos posters et de nos tags actuels ? [...] Ce livre s'efforce de répondre à ces questions, et à bien d'autres aussi que font naître les cinq mille ans d'histoire de l'écriture, avec les lettres d'un alphabet qui, depuis un siècle, avec les machines à écrire, puis les ordinateurs, sont rangées dans un ordre différent, AZERTY en France et Belgique, QWERTZ en Allemagne, Autriche et Suisse, QWERTY dans le reste du monde...
Massin, graphiste et typographe de légende, délivre ici des images des métamorphoses incessantes de notre alphabet.
(Gallimard éditions, 10/2004)

Lettre d’infos

Régulièrement, nous vous informons des activités et des nouveautés de la librairie.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel

tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

PHOTOS

« On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans » ?Mazen Kerbaj invite Ute Wassermann +1Inauguration de la nouvelle ZADIG le 21 septembre 2019France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2