Notre sélection

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Ailleurs

du9 : L'autre bande dessinée

Sitaudis.fr : Revue off

Olivier Vossot, Personne ne s'éloigne par Stéphane Lambion 28/09/2021

Tournures de l'utopie, Boris Wolowiec par Christophe Stolowicki 27/09/2021

Étienne Faure, Et puis prendre l'air (2) par Jean-François Puff 25/09/2021

Chronique

Hommage à Tomi Ungerer (1931-2019)

Zeralda par Ungerer

Natif d'Alsace et décédé à Cork (Irlande) en février 2019, il était une figure franco-allemande de la satire, l'art et l'humour. Amis pas si lointains du Till l'Espiègle de De Coster et du vagabond Knulp d'Hermann Hesse, ses héros de papier avaient pour nom Zéralda, Crictor ou bien les Trois brigands. Un grand sachem, un mohican de la contre-culture européenne nous a quittés. Un apache du Vieux Continent, comme ceux qu'on affectionne ici très posément !

© Extrait du Géant de Zéralda, L'école des loisirs, 1982.


Black Power White Power - Ungerer

© Black Power/White Power, affiche contre le ségrégationnisme racial, 1967. (Musée Tomi Ungerer de Strasbourg)
Son affiche "Black Power/White Power" est devenue l’une de ses images politiques et satiriques les plus célèbres, conçue à l’origine pour la couverture de la revue new-yorkaise Monocle, puis publiée sous forme d’affiche. Le thème du ségrégationnisme racial était des plus brûlants au cœur des années 1960. Il l'a traité avec audace en posant  la question de la responsabilité de chaque camp : représentant un homme noir et un homme blanc placés tête-bêche comme sur une carte à jouer qui s’entre-dévorent. L’emploi de la couleur brune mise en contraste avec du blanc et du noir, ainsi que le graphisme simplifié au trait épais accentuent la dramatisation de la scène. Sur fond de renforcement du conflit opposant les États-Unis aux forces du Vietnam et de l'embrasement des ghettos de Newark et Détroit, le grand Tomi, future star du dessin jeunesse, fit alors montre avec courage d'une certaine malice européenne vis-à-vis des fureurs du temps.

EN VITRINE

Franz Hessel en français...

Franz Hessel en français...

Dernier livre publié du vivant de Franz Hessel - au titre volontairement provocateur car il paru en 1933, année fatale s'il en fut.

Avec cette douce et irrésistible ironie qui le caractérise, l'auteur répond aux critiques de ses amis qui lui reprochent la légèreté de ses propos et son décalage par rapport à la réalité. Ainsi celui qui "s'adonnait au dangereux plaisir de conter des fables" présente et clôt ses récits de remarques "utiles" pour les lecteurs, mais lui procurant surtout l'occasion d'exercer son esprit critique contre la société de son époque.

Ce recueil est le plus abouti et le plus cohérent de Hessel. Il suffit de lire "Des planches sur le sable" ou la rencontre d'un amateur de mots croisés avec une Russe fougueuse sur une île de la mer du Nord, "Mon premier artichaut" ou l'effeuillage simultané d'un artichaut et d'une dame sensuelle, pour en apprécier l'écriture fine et précise. Sans oublier "L'art de se promener", véritable manifeste d'un flâneur des métropoles qui a érigé la promenade en art de vivre.
Encouragements aux plaisirs
de Franz Hessel (éditions du Seuil, 2001).

 

Lettre d’infos

Régulièrement, nous vous informons des activités et des nouveautés de la librairie.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel

tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

PHOTOS

« On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans » ?Mazen Kerbaj invite Ute Wassermann +1Inauguration de la nouvelle ZADIG le 21 septembre 2019France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2