Notre sélection

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

Ailleurs

Sitaudis.fr : Revue off

Surréalisme / Le rayon invisible, de Georges Sebbag par Christophe Stolowicki 19/07/2024

Jean-Pierre Chambon, Étant donné par Lionel Bourg 17/07/2024

Enjambées de Philippe Di Meo par François Huglo 17/07/2024

du9 : L'autre bande dessinée

Enfant paysage 18/07/2024

Hématome 17/07/2024

Sur le nombre cinq 16/07/2024

Notre sélection / Essais et théorie

Pour commander ou réserver vos livres, il vous suffit de remplir le formulaire de commande.
Vous pouvez aussi commander par téléphone au : 030 - 280 999 05

L'art de tremper : manuel à l'usage des Français et des étrangers qui trempent

L'art de tremper : manuel à l'usage des Français et des étrangers qui trempent

de P. F. Roy (préface Marc Meneau)
Éditions Créaphis, 2023
12,50 €

« Alors que nous quittions la cuisine, George posa sa dernière question : — Is there any book about dipping ? Qu'il ne se soit pas exprimé en français, langue qu'il parle couramment, donnait du poids à sa parole. Je répondis “Non, il n'existe pas de livre sur le trempage” et décidai d'en écrire un. »

Trempe-t-on différemment à Paris, en province, à l'étranger ? Assembler, est-ce cuisiner ? Tremper, est-ce de la gastronomie ? Existe-t-il des recettes de trempage ?

Si vous êtes insensible à ces questions et les considérez futiles, vous ne tremperez jamais. Cette pratique humaine et quotidienne concerne davantage les collations que les repas ; les trempeurs exercent le matin au petit-déjeuner et au goûter vers dix-sept heures.

Tremper serait-il une spécificité française de l'art de se mettre à table pour le petit déjeuner, le goûter ou le souper ? Que signifient "tremper sa chemise", "tremper la soupe", un acier "trempé", prendre une "trempe" ? Exercice littéraire jubilatoire, foisonnement baroque sur un geste quotidien, un presque rien appétissant où les mots se savourent.

Subtil, l'auteur esquisse une anthropologie de l'acte de tremper (dont il rappelle l'anagramme : "permet ") comme un fait social total et un marqueur de distinction. Ainsi le trempage se différencie du sauçage (acte pour lequel le trempeur "a pied" dans un récipient de faible profondeur). S'il évoque la mouillette, c'est pour la mettre entre parenthèses car n'est pas tartine qui veut et la coque de l'oeuf n'a "pas de bol".

Joyeuse dissertation sur l'origine et l'art de goûter, ce petit essai inclassable mais très classieux se déguste du bout des doigts comme un mets précieux.

EN VITRINE

Au détour vrai des pages...

Au détour vrai des pages...

Requiem allemand de Werner Lambersy, 2015.

Lettre d’infos

Régulièrement, nous vous informons des activités et des nouveautés de la librairie.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel

tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

PHOTOS

« Lire la rue, marcher le poème » : déambulation littéraire en compagnie de Dominic Marcil et Hector Ruiz« Inventaire de choses perdues » : une lecture de Judith Schalansky pour les 20 ans de ZADIG le 15/09/2023« On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans » ?Mazen Kerbaj invite Ute Wassermann +1Inauguration de la nouvelle ZADIG le 21 septembre 2019France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013