IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

IDÉES CADEAUX / Domaine allemand traduit

Feu de camp

Feu de camp

de Julia Franck
Flammarion, 2011
24,00 €

Présentation de l'éditeur
Berlin, fin des années 1970. Nelly Senf obtient l'autorisation de passer de l'Est à l'Ouest avec ses enfants, Aleksej et Katja. Mais elle se heurte à une réalité difficile, loin de l'image d'un Ouest pays de la liberté et de l'abondance...

Chacun peut dire Je

Chacun peut dire Je

de Robert Menasse
Jacqueline Chambon, 2011
23,00 €

Présentation de l'éditeur
Dans ces nouvelles, toute une génération peut se reconnaître, celle qui est née après la Seconde Guerre mondiale, a vibré en 68 pour les idéologies gauchistes qui foisonnaient dans les universités et, en 89, bouche bée devant son poste de télévision, a vu s’écrouler, avec la chute du Mur de Berlin, l’ordre de l’après-guerre. Entre deux voyages, une rupture sentimentale, un colloque d’écrivains et une ballade dans Vienne, Robert Menasse nous dresse le portrait d’un héros qui voit l’histoire s’inviter au plus intime de son existence et croit assister en direct à l’assassinat de Kennedy, à l’enlèvement de l’industriel Walter Palmers par la Fraction armée rouge, ou plus prosaïquement à la victoire de l’équipe de foot grecque à l’Euro 2004, etc. Chacun était quelque part quand quelque chose se passait. Celui qui le raconte dit “je” parce que c’est comme s’il y était. Chacun peut dire “je”.

Alliant une liberté de ton très contemporaine à l’élégance et la légèreté de l’esprit viennois, ces nouvelles ne peuvent que ravir le lecteur français.

Traduit de l’allemand (Autriche) par Christine Lecerf

Le ciel divisé

Le ciel divisé

de Christa Wolf
Stock, 2011
23,00 €

Présentation de l'éditeur
Le ciel divisé
, paru anciennement sous le titre Le ciel partagé, est le premier roman de Christa Wolf et celui grâce auquel elle connut un immense succès ; traduit dans une vingtaine de langues, adapté au cinéma par Konrad Wolf, grand réalisateur de la RDA, il s’en vendit des milliers d’exemplaires.

Quand Rita rencontre Manfred, elle vit dans son village natal où elle exerce un travail alimentaire de peu d’envergure. Mais elle a d’autres rêves. S’éprenant de lui, elle va alors tout quitter pour le suivre en ville, où elle pourra à la fois intégrer une brigade de production d’une entreprise de wagons et devenir institutrice. Nous sommes en août 1961, en RDA, juste avant l’édification du mur de Berlin. Et quand Manfred décide de s’enfuir vers l’Ouest, Rita se trouve face à un dilemme : doit-elle le suivre et demeurer une étrangère dans cette ville inconnue ou rester chez elle, seule ? 
Ce grand roman de Christa Wolf évoque avec brio la division présente dans chacun de nos êtres lors des choix cruciaux qui jalonnent notre existence. En évoquant la période charnière qui sépara l’Allemagne en deux, elle fait ressurgir la profonde injustice de l’Histoire qui sépare les êtres ; même ceux qui s’aiment.

Atlas des îles abandonnées

Atlas des îles abandonnées

de Judith Schalansky
Arthaud, 2010
28,00 €

Présentation de l'éditeur
Désertes ou peuplées d'étranges créatures, paradis perdus ou contrées dantesques, les îles ont ceci de magique qu'elles inspirent la crainte autant que la fascination.
Cet Atlas des îles abandonnées nous emmène en voyage clans des territoires éparpillés sur le globe, à la frontière du monde tangible et de l'imagination. Dans les eaux polaires du Nord, l'île Solitude est murée clans les glaces. Des millions de crabes rouges fleurissent les plages de l'île Christmas dès les premières pluies tropicales. Au milieu du Pacifique, la femme-oiseau de Banaba alimente les fabulations collectives...
Chacune des cinquante îles présentées ici a une histoire, son histoire. Qu'elle soit invraisemblable, merveilleuse, légendaire ou oubliée, elle raconte le destin d'une miette de terre, quelque part, clans l'immensité océane.

Paula T. une femme allemande

Paula T. une femme allemande

de Christoph Hein
Métailié, 2010
25,00 €

Présentation de l'éditeur
Paula veut être peintre, elle ne veut que cela. La petite fille terrorisée par son père va trouver la force de s'opposer à lui d'abord, puis à son mari. Elle luttera pour exister, pour disposer de son corps, puis pour faire des études aux Beaux-Arts. Elle en paiera le prix: elle renoncera à son premier enfant. Paula se cuirasse contre ses sentiments, elle se construit contre les hommes, qu'elle n'hésitera pas à utiliser pour réaliser son rêve : peindre comme elle le veut, dans une Allemagne de l'Est où il est dangereux de s'éloigner des canons du réalisme socialiste. Christoph Hein crée un personnage magnifique de femme forte et pourtant si faible, qui est aussi une métaphore de la difficulté à être un créateur à certaines époques et une illustration du degré de contrôle et d'égoïsme nécessaire à qui sent et sait qu'il doit construire une oeuvre, qu'il y arrive ou pas. Un grand roman aussi émouvant que dérangeant.

Histoire d'un Allemand de l'Est

Histoire d'un Allemand de l'Est

de Maxim Leo
Actes Sud, 2010
26,00 €

Présentation de l'éditeur
Après avoir combattu dans la résistance française, son grand-père a contribué à la fondation de la RDA. Sa mère a cru à l'avenir du jeune état communiste, tandis que son père rêvait déjà de le voir disparaître. Maxim Leo avait 20 ans au moment de la chute du mur ; il raconte aujourd’hui d'une plume alerte et captivante l'histoire d'une famille peu commune : la sienne. Un portrait de l'Allemagne de l'Est sans fard ni "ostalgie" et toujours proche de la réalité vécue par ses habitants.

Pictura Jacta est !

Pictura Jacta est !

de Günter Brus
Absalon, 2010
26,00 €

Présentation de l'éditeur
Dans ce recueil de « poésies théoriques », ainsi que les désigne leur auteur, aphorismes, notes et proses brèves livrent les réflexions de l’artiste et poète Günter Brus sur l’art, la littérature, la musique et plus généralement sur la place de la culture dans nos sociétés. Si l’ellipse et la fulgurance de la pensée fragmentaire évoquent immanquablement Lichtenberg, les fusées lâchées par Brus, mêlant calembours et jeux de mots, s’inscrivent dans la grande tradition autrichienne du Witz : Kraus n’est jamais très loin. Entomologiste à l’humour ravageur, Brus épingle en effet critiques, institutions culturelles ou marché de l’art, dénonçant le cynisme et la duplicité qui, à plus vaste échelle, régissent le Zeitgeist. « Considérations inactuelles », tel pourrait en effet être un autre sous-titre de cet ouvrage commis par celui qui se désigne comme un « rejeton tardif du romantisme ».

Si toutefois la verve de ce maître artificier n’épargne rien ni personne, pas même sa propre pratique artistique, la révérence, voire la déférence, occupe une place tout aussi importante dans ce florilège d’aphorismes dont certains peuvent se lire comme de véritables « exercices d’admiration » : ainsi de Kubin, dessinateur et poète lui aussi, d’Artaud, de Goya, des maîtres anciens, ou encore de Mozart qui « plaçait des êtres humains sur la scène et non des marionnettes à voix de soprano ou de ténor. »

On ne peut manquer d’être subjugué tant par l’immense culture de l’auteur – aucune expression artistique ne semble lui être étrangère – que par son courageux refus d’une pensée simplificatrice et univoque – Günter Brus nous fait parfois partager ses interrogations bien plus qu’il n’assène de jugements.

Regroupées sous 95 entrées classées par ordre alphabétique, ces « jaculations » sont accompagnées de dessins de l’auteur reflétant avec force jubilation la composition de l’objet livre lui-même.

Renégat, roman du temps nerveux

Renégat, roman du temps nerveux

de Reinhard Jirgl
Quidam, 2010
28,00 €

Présentation de l'éditeur
Un journaliste en rupture de ban, alcoolique et divorcé, entreprend une cure de désintoxication et tombe amoureux de sa thérapeute. Il quitte Hambourg pour la suivre à Berlin. Un ancien garde-frontière, fou de douleur après la mort de sa femme, se fait taxi de nuit pour retrouver une jeune Ukrainienne, réfugiée clandestine, afin de l'arracher à un avenir glauque. Leurs destins se croisent dans le Berlin des années 2000, ville en plein bouleversement, redevenue la capitale d'un pays toujours confronté, dix ans après la chute du Mur, à la réunification et à l'arrivée de nouveaux immigrants. Par sa narration en strates, Renégat, roman du temps nerveux entraîne dans le dédale des sentiments deux hommes venus là par amour et par désir d'un nouveau départ. Reinhard Jirgl tisse, dans une langue étrangère à sa propre langue, autant un faisceau d'histoires autour de destinées individuelles que de réflexions sociales critiques radicales.

La bascule du souffle

La bascule du souffle

de Herta Müller
Gallimard, 2010
23,00 €

Présentation de l'éditeur
Nous sommes en Roumanie, en janvier 1945 : la population germanophone de Transylvanie vit dans la peur de la déportation. Cette mesure, exigée par le nouvel allié soviétique de Bucarest, vise une population soupçonnée d'avoir soutenu l'Allemagne nazie pendant la guerre. Le jeune Léopold sait qu'il est sur la liste. II prépare sa petite valise, des affaires chaudes, quelques livres, puis, quand la police roumaine vient le chercher, à trois heures du matin, par moins quinze, il reçoit les mots de sa grand-mère " Je sais que tu reviendras " comme un viatique. L'usine de charbon, la tuilerie, la cimenterie, des baraquements élémentaires, une ration de pain et deux rations de soupe par jour, les diarrhées et les poux : tel sera le quotidien de Léopold pendant cinq ans. La bascule du souffle nous invite à lire la chronique terrifiante de ces années de froid, de faim et de découragement qui tuent dans un camp de travail en Russie. Mais la singularité du livre de Herta Müller réside dans sa faculté incomparable de transcender le réel, de l'illuminer de l'intérieur. Sous sa plume, le camp devient un conte cruel, une fable sur la condition humaine. Ici les arbres parlent, le ciment boit, la pendule a mal à son ressort cassé, la faim voyage dans le corps d'un ange, et le coeur, dans une pelle. Herta Müller souhaitait écrire ce livre à quatre mains avec le poète germano-roumain Oskar Pastior - le modèle de Léopold - mais ce projet fut interrompu par la mort de Pastior. La prose de Herta Müller, poétique et maîtrisée, sèche et puissante, toujours surprenante, lui rend hommage de la plus belle manière qui soit. Certes, La bascule du souffle aborde un tabou historique, mais s'impose surtout comme une oeuvre de portée universelle. Un événement bouleversant.

VOYAGE A L'ILE DE RUGEN. Sur les traces de Caspar David Friedrich

VOYAGE A L'ILE DE RUGEN. Sur les traces de Caspar David Friedrich

de Carl-Gustav Carus
Premières pierres, 2010
15,00 €

Présentation de l'éditeur
A côté de nombreux travaux portant sur des sujets aussi divers - en apparence - que la théorie de l'inconscient, l'anatomie comparée, ou la physiognomonie des montagnes, Carl Gustav Carus a laissé le récit détaillé du voyage qu'il fit à l'île de Rügen, sur l'incitation de son ami et mentor le peintre C. D. Friedrich. A l'époque, en 1819, cette île de la Baltique aux blanches falaises de craie pouvait encore donner " l'étrange impression d'une nature, primordiale intacte ", exceptionnellement propice " au complet abandon à ses pensées et à ses sentiments ". Carus put ainsi poser les jalons de sa célèbre théorie de la peinture de paysage, considérée comme " expérience de la vie de la terre ", et qui annonçait le projet de toute une vie : redéfinir la place de l'art et de la science dans leurs rapports à la connaissance.

Rêves

Rêves

de Walter Benjamin
Le Promeneur, 2009

Présentation de l'éditeur
Le rêve et son interprétation, tel aurait pu être, s'il n'était déjà fameux, le titre du présent volume. Le rêve, parce que, dans une première partie, est rassemblée l'intégralité, pour autant qu'on puisse l'assumer, des récits que Benjamin a laissés de ses propres rêves, classés chronologiquement, ainsi que des textes inédits retrouvés dans ses manuscrits. L'interprétation, parce qu'on trouvera, dans la seconde partie, les réflexions théoriques sur le rêve que Benjamin a menées tout au long de son œuvre, et qui vont de brefs aphorismes à l'analyse politique du « rêve collectif » dont il est nécessaire de réveiller l'humanité, en passant par de longues et riches analyses de la littérature onirique. Apparaît ainsi tout un pan de l'œuvre de Benjamin qui a pu passer relativement inaperçu jusqu'à présent, mais qui a pourtant une importance centrale dans sa pensée et son écriture.

Quatre récits

Quatre récits

de Volker Braun
L'inventaire, 2008

1998-2008 : Les éditions l’Inventaire publient Volker Braun. Pour marquer cet anniversaire, un coffret intitulé Volker Braun, Quatre récits réunit "Phrase sans fond", "Les Quatre Outilleurs","L’Histoire inachevée et sa fin" et "Ce qu’on veut vraiment".

Présentation de l'éditeur

Phrase sans fond
Allemagne de l’Est, fin des années cinquante. Un village évacué, des arbres abattus, l’eau corrompue par un vaste chantier d’exploitation minière… Au-delà de la métaphore d’une débâcle politique, ce récit en une seule phrase, ample, cadencée, inéluctablement déroulée sur quelques dizaines de pages, annonce le suicide des sociétés industrielles, si elles poursuivent leur pillage de la planète.

Les Quatre Outilleurs
La scène se passe après Der Wende, "le grand tournant", dans l'ancienne RDA. Quatre artisans outilleurs, qui ont, jusque-là, vécu tranquillement, dans la routine confortable d'un emploi à vie, sont licenciés, au nom du changement, de nouvelles règles économiques, politiques, sociales, auxquelles ils ne correspondent plus. Mais sans véritable explication. Le récit montre le désarroi de ces hommes devant un chômage forcé et leur interrogation sur leur place dans la société : cherche-t-elle à les oublier, eux?

L'Histoire inachevée et sa fin
Trois parties composent ce livre : "L'Histoire inachevée", récit d'un amour contrarié par la raison d'État en RDA, écrite en 1975, puis "La Fin de l'histoire inachevée" et "Ça reste une histoire inachevée", deux ajouts inédits en français, écrits en 1996 et 1997, après la consultation par Volker Braun de son dossier dans les archives de la Stasi. Genèse d'une publication censurée et morcelée, la fiction rejoint les événements politiques et propose une réflexion sur les conditions d'écriture en RDA, et, plus largement, sur les pouvoirs de la littérature. En 2000, Volker Braun a reçu le Prix Büchner pour l'ensemble de son oeuvre.

Ce qu'on veut vraiment
Brutalité des affrontements et dialogues impossibles jalonnent ces trois courtes histoires, aux personnages et lieux différents. Les conditions d'existence des uns et des autres sont inconciliables, et insupportables les situations qui naissent de leur rencontre. Ce qui arrivera – mais quoi ? – est dans l'ordre des choses, or, l'a-t-on vraiment voulu ? Et l'on sait, avec un étrange sentiment qui mêle encouragement et accablement mortel, que la réponse viendra d'inconnus et d'événements monstrueux.

Page 3/4
3

EN VITRINE

"MeRDre - Jarry, le père d'Ubu" de Daniel Casanave et Rodolphe

"MeRDre - Jarry, le père d'Ubu" de Daniel Casanave et Rodolphe

– Vous êtes donc le fameux Jarry ?
– Bouffre ! On le dit.
– Dieu sait qu'on parle de vous...
– ... de vous et de votre père Ubu, bien sûr !

Figure des cercles littéraires, intime du Douanier Rousseau, ami d'Apollinaire et inventeur de la pataphysique, Alfred Jarry a créé un mythe littéraire unique, un montre omniprésent dont le nom est entré dans le langage courant.
Sa vie fut à l'image de son œuvre : intense... et ubuesque ! (Casterman, 01/2018)

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera