IDÉES CADEAUX

Les rubriques

Nouveaux articles

Chroniques

IDÉES CADEAUX / Beaux-livres

Sexe, race & colonies

Sexe, race & colonies

de Pascal BLANCHARD, Nicolas BANCEL, Gilles BOËTSCH, Dominic THOMAS, Christelle TARAUD

Éditions la Découverte, 09/2018
68,00 €

Reposant sur plus de mille peintures, illustrations, photographies et objets répartis sur six siècles d’histoire au creuset de tous les empires coloniaux, depuis les conquistadors, en passant par les systèmes esclavagistes, notamment aux États-Unis, et jusqu’aux décolonisations, ce livre s’attache à une histoire complexe et taboue. Une histoire dont les traces sont toujours visibles de nos jours, dans les enjeux postcoloniaux, les questions migratoires ou le métissage des identités.

C’est le récit d’une fascination et d’une violence multiforme. C’est aussi la révélation de l’incroyable production d’images qui ont fabriqué le regard exotique et les fantasmes de l’Occident. Projet inédit tant par son ambition éditoriale, que par sa volonté de rassembler les meilleurs spécialistes internationaux, l’objectif de Sexe, race & colonies est de dresser un panorama complet de ce passé oublié et ignoré, en suivant pas à pas ce long récit de la domination des corps.

Lire un extrait : https://fr.calameo.com/read/000215022ab0c1881d2df

Une avant-garde polonaise - Katarzyna Kobro et Władysław Strzemiński

Une avant-garde polonaise - Katarzyna Kobro et Władysław Strzemiński

de Jaroslaw Suchan et Karolina Ziebinska-Lewandowska
Éditions Skira, 2018
37,00 €

Katarzyna Kobro et Wladyslaw Strzemiríski sont des figures majeures de l'avant-garde constructiviste polonaise. Radicaux dans leur posture artistique, ils travaillent conjointement au renouveau de l'art. Tandis que Kobro reformule te langage moderne de la sculpture - en la professant comme forme d'architecture -, Strzemiríski développe celui de la peinture, à travers sa théorie de l'unisme, poussant à l'extrême l'idée de l'autonomie organique du tableau.

Ils se rapprochent des cercles réformateurs de l'art cubistes, suprématistes et constructivistes, et deviennent membres de plusieurs avant-gardes artistiques, avant de finalement créer leur propre groupe : a.r. Artistes engagés au sein d'une époque fortement troublée, l'oeuvre qu'ils nous lèguent laisse entrevoir l'idéal qui les a menés.

Danser Pina

Danser Pina

de Rosita Boisseauet Laurent Philippe
Éditions Textuel, 2018
57,00 €

Qui de mieux pour évoquer l'oeuvre de Pina Bausch que les fidèles danseurs de sa compagnie, le Tanztheater Wuppertal ? Les récits de vingt-quatre d'entre eux, intimes et intenses, recueillis par Rosita Boisseau sont autant une délectation qu'une révélation. Car Pina, secrète, ne laissait rien filtrer de sa mythique fabrique. Tout est exceptionnel dans cette aventure collective de près de quarante ans : de la singulière "méthode" des questions jusqu'à la longévité des carrières.

Aucune autre compagnie ne nous a permis de traverser un tel spectre de sensations artistiques et humaines suscitant un attachement qui confine à l'addiction. La rencontre avec ces magnifiques danseurs forme un bouquet polyphonique fascinant rythmé par les sublimes images de Laurent Philippe : solos, duos, trios, tableaux. Ne jamais les quitter, ne jamais lui dire adieu.

Marguerite Yourcenar - Portrait intime

Marguerite Yourcenar - Portrait intime

d'Achmy Halley
Éditions Flammarion, 2018
32,00 €

Qui était Marguerite Yourcenar ? Derrière l'image de la grande écrivaine, première femme élue à l'Académie française en 1980, se cachait un être libre et passionné. Celle qui se considérait comme la "servante des oiseaux" et voyait la cuisine comme une alchimie, a pleinement vécu en accord avec ses convictions. Citoyenne du monde, pionnière de l'écologie, militante de la cause animale... Au travers de son art de vivre et d'une sélection de ses recettes de cuisine préférées, de nombreux documents d'archives parfois inédits et de ses écrits, se dessine le récit intime de sa vie.

Vienne avant la nuit

Vienne avant la nuit

de Robert Bober
Éditions P.O.L., 2017
35,00 €

Dans les premières années du siècle dernier, l’arrière-grand-père de Robert Bober, Wolf Leïb Fränkel, tenta d’émigrer aux Etats-Unis, en avant-garde de sa famille restée en Pologne. Refoulé à Ellis Island, il décida de s’installer en Autriche, à Vienne, où la vie était pour les Juifs plus facile qu’en Pologne, et il y fit venir sa femme et ses enfants. Wolf Leïb Fränkel est mort en 1929, avant que la nuit nazie ne tombe sur l’Europe. A l’époque, Vienne était une ville cosmopolite, ouverte, une capitale intellectuelle et artistique, effervescente. Modeste ferblantier, il est peu probable que Wolf Leïb Fränkel ait jamais croisé les grands écrivains qui en fréquentaient les célèbres cafés, mais, pour Robert Bober dont l’œuvre se nourrit de cette culture d’Europe centrale qui éclaira le monde, ils sont indissociables. C’est à la recherche de cet arrière-grand-père et de la Vienne d’alors, et pour faire un film de cette recherche, que Robert Bober s’est lancé en 2012. Abondamment illustré, notre livre reprend des images du film ainsi que son titre, des documents historiques, le texte écrit par Robert Bober lui-même et qu’il dit en voix off, mais augmenté par rapport au film. Vienne avant la nuit, le film, réalisé par Robert Bober et produit par « Les Films du Poisson », sortira en salles, comme notre livre, début octobre 2017. Robert Bober a publié plusieurs livres aux éditions P.O.L (Quoi de neuf sur la guerre, Prix du livre Inter 1993) et réalisé de nombreux films pour la télévision.

Roman-photo

Roman-photo

Collectif
Coédition Textuel / Mucem, 2017
41,00 €

Le roman-photo fait son entrée dans la catégorie beaux-livres avec le catalogue de l’exposition du Mucem. Coédité par les éditions Textuel, en grand format sur un papier de qualité – contrairement aux publications originales qui sacrifiaient souvent les photos au scénario et imprimaient à l’économie –, le catalogue Roman-photo fait la part belle aux images, donnant à voir sous leur meilleur profil les scènes typiques des drames illustrés des revues de l’éditeur italien Mondadori ou de Nous Deux : passion, dolce vita, jalousie, trahison, violence, adultère... Toutes les émotions y passent, romançant l’histoire, l’évolution et la diversité d’un genre qui a comme nul autre photographié la société des Trente Glorieuses.
Sous la direction de Marie-Charlotte Calafat et Frédérique Deschamps, avec les contributions de Jan Baetens, Christophe Bier, Emmanuel Guy, Marcela Iacub et Grégory Jarry.

Gauguin, ancien culte mahorie

Gauguin, ancien culte mahorie

de Paul Gauguin
Éditions Beaux Livres Gallimard, 2017
27,00 €

En 1891, Paul Gauguin (1848-1903) quitte la France, sa femme et ses enfants pour se rendre à Tahiti. Dès son arrivée, il veut se dépouiller de sa culture d'Européen et pénétrer l'esprit et les mœurs locaux. Il y reste 3 ans.
C'est lors de ce premier séjour qu'il rédige l'Ancien Culte mahorie. D'une écriture fluide et scandé d'aquarelles et de dessins d'une fraîcheur incomparable, il décrit la création de l'univers, énumère la longue liste des dieux, consigne les croyances et les prières des anciens Tahitiens. Appartenant au musée d'Orsay et conservé au Louvre, le précieux cahier semble modeste, pourtant il n'en constitue pas moins la matrice de l'œuvre tahitienne de Gauguin, le laboratoire expérimental et la genèse de sa quête spirituelle et artistique.
Ce fac-similé est suivi d'une présentation de Bérénice Geoffroy-Schneiter, spécialiste des arts non -occidentaux, qui replace dans le contexte de son époque l'originalité et la force de la démarche de Gauguin, artiste «primitiviste» bien avant Picasso et Derain.

Barbara

Barbara

Collectif
Éditions Flammarion, 2017
37,00 €

Photographies rares, manuscrits inédits, archives personnelles, extraits d'écrits, d'interviews et de chansons...
Pour la première fois se dessine, derrière l'image de la «dame en noir», la vraie Barbara, vibrante, espiègle et drôle, entièrement dévouée à son art.
Ouvrage réalisé à l'occasion de l' exposition Barbara, organisée par la Cité de la Musique-Philarmonie de Paris, du 13 octobre 2017 au 28 janvier 2018.

Exposition Barbara : une longue dame brune, un visage aux traits dessinés, des textes ciselés chargés de mélancolie, telle est l’image en clair-obscur qui s’impose sur papier glacé. L’exposition propose au contraire de passer derrière le rideau : elle raconte l’histoire d’une petite fille juive à l’enfance meurtrie, qui décida que le spectacle serait sa vie et le théâtre, le décor de son quotidien ; elle dévoile la femme que devint Barbara, vibrante et lumineuse.
Sa voix, son timbre inimitable embarque le visiteur dans le récit profond et réjouissant de cette libération. S’y découvrent ses débuts méconnus à Bruxelles, où la jeune Monique Serf affronte la pauvreté mais impose sa diction travaillée et son allure gironde. Quand vient l’heure du retour à Paris, Barbara, cheveux courts, silhouette amincie vêtue de noir, se frotte à la bohème des cabarets. De ces années d’errance, la « chanteuse de minuit » gardera irrémédiablement le goût du voyage, du précaire et de la liberté. Si elle chante d’abord les mots des autres, ceux de Brel et de Brassens, Barbara écrit bientôt ses « petits zinzins » : des confidences musicales et feutrées, comme une manière de s’offrir sans se découvrir. Cachée derrière son piano, puis debout, puis dansante, la femme se métamorphose enfin, sous le regard des grands photographes de l’époque : Robert Doisneau, Jean-Pierre Leloir, Just Jaeckin…

L'Humanité figures du peuple

L'Humanité figures du peuple

de Danielle Tartakowsky et Gérard Mordillat
Éditions Flammarion, 2017
37,00 €

Une plongée dans les archives photographiques du journal

Le 18 avril 1904, le premier numéro de L'Humanité sort dans les kiosques. Tout au long du XXe siècle, le journal a constitué un fonds iconographique exceptionnel, couvrant les événements historiques les plus marquants comme les histoires les plus anonymes du peuple. Photographes du journal, membres du réseau des correspondants de L'Humanité, pigistes, particuliers : nombreux sont ceux qui ont contribué à la constitution de cet ensemble patrimonial unique, riche de plus de deux millions d'images.
Danielle Tartakowsky, l'historienne, et Gérard Mordillat, l'écrivain, se sont emparés – chacun dans le style qui leur est propre – d'un morceau de cette histoire, portant leur regard sur ces images à l'esthétisme puissant et à la remarquable force documentaire. À travers leurs choix, ils nous entraînent dans une traversée subjective et inédite du siècle.

Rester vivant - To stay alive

Rester vivant - To stay alive

de Michel Houellebecq
Coédition Palais de Tokyo-Flammarion, 2016
18,00 €

RESTER VIVANT (23/06/2016 au 11/09/2016), exposition évènement dont le catalogue éponyme est entièrement conçu par Michel Houellebecq. « Rester vivant », titre de son premier recueil de poèmes, est une reconstitution de l'univers mental de l'écrivain. 120 photographies de Michel Houellebecq seront reproduites ainsi que des oeuvres d'artistes invités comme Robert Combas, Renaud Marchand... Seront reproduits des extraits de La Carte et le Territoire, d'Approches du désarroi (essai théorique, réflexion sur le monde contemporain, l'art, l'écriture, le travail, la conversation, la politique...), de La Possibilité d'une île et des poèmes extraits des recueils La Poursuite du bonheur et Le Sens du combat.

Speedy Graphito, un art de vivre

Speedy Graphito, un art de vivre

de Bernard Utudjian, François Julien, Speedy Graphito
Éditions Somogy, 2016
28,00 €

Olivier Rizzo alias Speedy Graphito expose depuis plus de trente ans son regard amusé et ironique sur le monde. Des murs peints aux expositions, ses oeuvres reflètent la mémoire de notre époque. L'histoire de l'art, le consumérisme, les nouvelles technologies... autant de sujets que de formes de représentation hauts en couleurs. Multipliant les styles et les médiums, il témoigne sans retenue, par sa créativité décapante, d'une liberté d'expression inspirée et joyeuse.
Ses œuvres, véritable journal de bord de son existence, résument son parcours de vie, son inlassable quête à représenter son aventure intérieure dans un monde en perpétuelle mutation.

Apollinaire - Lettres, calligrammes, manuscrits

Apollinaire - Lettres, calligrammes, manuscrits

de Peter Read
Éditions Textuel, 2016
58,00 €

Depuis ses premiers vers de collégien jusqu'aux œuvres novatrices du poète-combattant, voici une plongée fascinante dans la fabrique de Guillaume Apollinaire. Ses manuscrits raturés et biffés sont ici présentés en grande partie pour la première fois dans leur matérialité grâce aux archives de la Bibliothèque nationale de France. Cahiers de jeunesse rehaussés de croquis, calligrammes, lettres à Lou et à Madeleine, papiers collés mêlant typographie et écriture, offrent une vision panoramique d'une œuvre-monde et d'une révolution esthétique en marche.
Poète, conteur, critique, dramaturge, scénariste, journaliste, épistolier, chantre de l'avant-garde, promoteur des arts premiers, sourcier artistique : Apollinaire a pratiqué tous les genres littéraires et forgé de nouvelles formes d'expression à l'aube d'un siècle nouveau. Cet ensemble, sélectionné, transcrit, introduit et commenté par Peter Read, célèbre les noces de l'audace poétique et de la beauté plastique.

Page 1/4
1

EN VITRINE

"Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes

"Vernon Subutex 3" de Virginie Despentes

Vernon Subutex, 3 est le troisième et dernier tome du cycle éponyme écrit par Virginie Despentes durant la période 2014-2017. Il est paru le 24 mai 2017 aux éditions Grasset, deux ans après la publication du deuxième tome.

Lettre d'infos

Régulièrement, la lettre d'informations dresse un panorama des activités de la librairie et des nouveautés.

La librairie

Librairie française
Patrick Suel
Linienstrasse 141
10115 Berlin-Mitte

Près de l'Oranienburger Str.
tel +49 (0)30. 280 999 05
fax +49 (0)30. 280 999 06
Email info@zadigbuchhandlung.de

Le lundi de 14 à 19 heures,
du mardi au vendredi de 11 à 19 heures
et le samedi de 11 à 18 heures

Zadig

ALBUMS PHOTO

Leïla Slimani et Olivier Guez invités par ZADIG le 31 mars 2015France invitée d'honneur à la Foire du livre de Francfort 2017Une lecture-présentation de Ken Bugul« Le Messager de Hesse », une relecture de Georg Büchner« Les Mystères de la gauche » par Jean-Claude Michéa« L’Art presque perdu de ne rien faire » de Dany LaferrièreRUE DES LIGNES 2013« Verre Cassé » de Alain Mabanckou« Où va Berlin ? » / Partie 2« Où va Berlin ? » / Partie 1Le Livre des NuagesOù sont passées les filles ?Brassens libertaire« Retour à l’envoyeur »Alain FreudigerAfter VIVE LA BOURGEOISIE! le 15 juillet 2006Une lecture de « Brassens. Le regard de Gibraltar » de et par Jacques Vassal le vendredi 15 septembre 2006Jean-Charles Massera